LA REDONDE

 

Cette ancienne métairie appartenait au 16éme siècle au seigneur de Caudeval. Le 22 novembre 1563 Jean d'Antignac seigneur de Caudeval fonde un hôpital auquel il donne diverses métairies dont La Redonde. Le 05 décembre 1756 le Roi Louis XV réunit l'hôpital Saint Jacques de Caudeval à celui de Mirepoix (1)
Elle dépendait de la paroisse de Roumengoux. Les métayers fréquentaient plus volontiers l'église de Saint-Martin de Tréziers que celle de Saint Martin de Roumengoux, car il fallait passer la rivière de l'Hers à gué ou emprunter la barque du passeur en amont du moulin neuf. Aussi nombre de baptêmes de leurs enfants sont enregistrés à Tréziers. C'était de larges familles, aux nombreux enfants, aidées par des oncles et des cousins, qui prenaient en bail la Redonde. Ils allaient de domaines en domaines. On les retrouvera souvent au château de Tréziers.
 
En 1790 la maisonnée de Baptiste Fabre quitte la Redonde. Il sera remplacé par les frères Louis et Jean Taillefer qui viennent de la métairie de Foncaud toute proche. Ils seront rejoints par des beaux frères. Le bail est mis en adjudication le dimanche six juin à Mirepoix, après affichage de l'avis accoutumé dans la ville ainsi qu'à Lagarde, Roumengoux, Tréziers, Labastide, Saint Quintin et Caudeval. Les Taillefer enlèvent l'enchère au sixième feu. Il paieront une rente de 2040 livres plus 39 setiers de blé, 12 setiers d'avoine, 50 livres de linet broyé, 12 chapons, 1 setier de millet et 1 setier de haricots. L'argent sera versé en deux termes pour moitié à Noël et à Paques. Les denrées seront livrées à la Toussaint.(2)
 
La métairie de La Redonde  fut mise en vente comme bien national le 28 frimaire an III de la République(18/12/1794) par le District de Pamiers. Elle fut adjugée à Jean François Loup ancien négociant de Carcassonne et à François Boyer du Moulin Neuf.
Une partie d'une contenance de 44 setiers, située au sud de la métairie, constituée " en champs paissieux et breillagers" ( prés et des breils),  fut cédée à diverses familles des environs. Parmi les acheteurs, il y avait les frères  Jean et Louis Taillefer cultivateurs à Roumengoux, François et Jean Tisseyre cultivateurs du Cazal des Faures, François Raulet maréchal-ferrand, Jean Delpoux cultivateur, François Jean cultivateur, François Roussel cultivateur, Jean Raynaud cultivateur, François Raynaud son cousin, tous du Cazal des Faures. Il avait été convenu que chacun recevrait environ 1200 cannes.(3). L'acte définitif fut signé en septembre 1795. Les lots étaient de valeur inégale.  La vente rapporta au total 83 228 livres.
 

La Redonde en 2004

 

 

SOURCES:
1 -Abbé François Robert, L'hôpital de Mirepoix, Pomiés, Foix, 1911
1 - Registres de Jean Marie Rougé notaire à Mirepoix ( Transcription Gerard Taillefer,François Taillefer ). AD09/5E 3619 Archives départementales de l'Ariége.
2 - Minutes de Joseph Bosc notaire à Peyrefitte du Razés , actes 669 et 705. Archives départementales de l'Aude
 

ISSN : 1626-0139
07/10/2007

 

Retour page d'accueil

Mail to : Robert Faure