ORIGINES



Le territoire de la commune actuelle de Roumengoux est composé d'anciennes localités, hameaux, bordes qui ont eut des destins dissemblables au cours des siècles. Certains ont disparu d'autres ont été bâtis et se sont développés. Les plus anciens comme Cavanac et Alquier ne subsistent que dans les toponymes : Cabanac et le Quié. D'autres ne sont plus que des hameaux en voie d'abandon comme Montengrand.

Les documents les plus anciens citent Cavanac et son église Sainte Marie (1) et Montengrand et son église Saint-André (1) (2).
On peut constater que l'importance la zone d'influence des terroirs ont bien évolué. Un moulin était rattaché à Cavanac. Son territoire pouvait bien avancer jusqu'à l'Hers.


LES TERRES ECCLESIASTIQUES


 

puce

DE L'HÔPITAL DE CAUDEVAL
Le 22 novembre Jean d'Antignac, seigneur du lieu de Caudeval, y fonda un hôpital. Il lui donna diverses terres dont la métairie de La Redonde qui dépendait de la paroisse de Roumengoux (3)
 

puce

 DE L'HÔPITAL DE MIREPOIX
L'hôpital de Mirepoix avait reçu en leg la métairie des Faures sise dans la paroisse de Roumengoux. Le 5 décembre 1756 le Roi Louis XV réunit les biens de l'hôpital de Caudeval avec ceux de celui de Mirepoix, dont La Redonde
Lors de la Révolution l’Etat s’emparade tous les biens immeubles de l’hôpital de Mirepoix. La métairie de La Redonde  fut mise en vente comme bien national le 28 frimaire an III de la République(18/12/1794) par le District de Pamiers. Elle fut adjugée à Jean François Loup ancien négociant de Carcassonne et à François Boyer du Moulin Neuf (4)
 

puce

DU CHAPITRE DE LA CATHEDRALE DE MIREPOIX
Le Chapitre cathédral de Mirepoix fut créé par une bulle du 8 des calendes de mai 1318 à Avignon avec un revenu de 2000 livres tournoi. Il possédait de nombreuses métairies, parfois à moitié avec l'évêque. Il avait à Roumengoux  la métairie de La Grand Borde (5)
A la Révolution les biens de l'Eglise devinrent Biens Nationaux. Le conseil général de la commune de Mirepoix dans sa séance du 22/05/1790 se chargeait de tous les bien ecclésiastiques dans la commune y compris les terres de la Grand Borde. Ces biens seront mis en vente. La Grand Borde fut acheté par Jean Baptiste Espert,  né en 1758 au hameau de Sibra à Lagarde (09), député de l’Ariège à la Convention,  pour 80 000 livres en assignats. Il s'y installa en 1796 (6)



.

 


SOURCES :

(1) Magnou-Nortier Elisabeth, Recueil des chartes de l'Abbaye de La Grasse T1 p89, Comité des travaux historiques et scientifiques, 1996
Extrait de l'acte 54. Donations du monastère de Sainte Marie de Camon à l'abbaye de La Grasse le 22 juin 943:
Et in in alio dicitur Kavannaco, dono alium alodem cum ipsa ecclesia Sancta Maria, cum suum ecclesiasticum et cum ipso alodem, cum terris et vineis, et cum omnes fines vel aiacentiis earum, tam quaesitum quam inquirendum. Et in alio loco ubi dicitur Monte Ingeramno vel in Monte Auriolo, dono alodes meos.

(2) Magnou-Nortier Elisabeth, Recueil des chartes de l'Abbaye de La Grasse T1 p126, Comité des travaux historiques et scientifiques, 1996
Extrait de l'acte 76. Enumération par Sulpicius abbé des donations du monastère de Sainte Marie de Camon à l'abbaye de La Grasse. Acte de janvier 959 :
...sive Monte Ingrando cum ipsa ecclesia Sancti Andree et Sancta Maria, et Cavannago cum ipsas vineas et ipsas terras et ipso molinare, tam quaesitum quam inquirendum.

(3) Robert, François (Abbé), L'Hôpital de Mirepoix, Pomiés, Foix, 1911

(4) Minutes de Joseph Bosc notaire à Peyrefitte du Razés , actes 669 et 705. Archives départementales de l'Aude.

(5) Ferran, Eugéne (Abbé), Bulletin périodique de la Société ariégeoise des sciences, lettre et arts. T.VIII, 1901

(6) Descuns François, Notice historique sur la ville de Mirepoix, 1902


Retour page d'accueil Roumengoux

mail to : Robert Faure

ISSN : 1626-0139

Mise à jour : 06/12/2004