LA PAROISSE DE ROUMENGOUX
 



La paroisse de Roumengoux est placée sous la protection de Saint Martin. La première église fut édifiée sur une terrasse dominant Moulin Neuf. C'est le site du cimetière. Elle figure sur la carte Cassini levée au 18éme siècle avec la légende : chapelle Saint Martin. Néanmoins elle est depuis longtemps en ruine. Déjà dans l'édition de 1893 de la carte d'Etat Major il était porté : « Eglise de Saint Martin ruinée » (1)  On ne sait pas précisément quand la paroisse fut fondée. Le fait quelle soit dédiée à Saint Martin l'évangélisateur de la Gaule permet de penser qu'elle fut créée au 11éme . On voit alors un grand essor des pèlerinages à Tours. Le culte du saint s'étend dans les campagnes dont les populations sont attirées par les miracles du saint. C'est surtout à cette époque que des chapelles sont construites auprès de sources, rochers, cours d'eaux prenant la place d'anciens cultes à des divinités.(2)

 

Ruine de Saint Martin de Roumengoux

Eglise Saint-Martin de Roumengoux

Ruine de l'ancienne église Saint Martin de Roumengoux

 Eglise Saint Martin de Roumengoux

 
 
DIOCESE DE TOULOUSE
A l'origine Saint Martin de Roumengoux dépendait de l'évêque de Toulouse. Pour faciliter son administration l'immense diocèse de Toulouse fut divisé en archidiaconés. Une bulle du pape Innocent II, datée du 15 février 1137, mentionne l'archidiaconatus Arganense. L'archidiaconé d'Arganagues ou de Garanaques tire son nom de l'ancienne localité de Garnac prés de Belpech. Il s'étendait au nord de l'Hers Vif jusqu'au contact des diocèses de Carcassonne et Narbonne. En faisaient partie :
   Manses,    Mirepoix,   Malegoude,  Le  Cazal des Bayles et Seignalens,   Gueytes, Corbiéres, Balaguier. Par défaut on peut estimer que Roumengoux dépendait de l'archidiaconé d'Olmes.(3)
 
DIOCESE DE PAMIERS
Le diocèse de Pamiers fut créé un demi siècle après le bûcher de Monségur. La bulle d'érection fut promulguée le 23 juillet 1295 par le pape Boniface VIII. L'église abbatiale de Saint-Antonin de Frédélas, dédiée à Saint-Martin, qui se trouvait aux portes de Pamiers, fut érigée en cathédrale.
Les limites du diocèse furent fixées le 18 avril 1296 par des représentants du pape réunis dans l'abbaye de Prouille prés de Fanjeaux. Près de trois cent cinquante paroisses soustraites à l'évêché de Toulouse lui furent attribuées. La délimitation n'est guère précise. Le territoire s'avançait au Nord jusqu'à La Pomaréde au pied de la Montagne noire. De là, il allait vers Castelnaudary et Villemagne, suivait la ligne de partage des eaux, jusqu'à rejoindre les limites des diocèses de Carcassonne, Narbonne et Urgell.. (…sicut ipse dyocesis appamiensis protenditur usque ad fines dyocesis Carcassonnensis, Narbonnensis  et etiam Urgellensis…) (4)
 
DIOCESE DE MIREPOIX
L'évêché de Mirepoix fut créé le 26 septembre 1317 par une bulle du pape Jean XXI.
Les documents les plus anciens qui mentionnent la paroisse de Saint Martin de Roumengoux sont des registres de la curie romaine consignant les revenus en provenance des diocèses. Ils se rapportaient à la procuration, les dîmes et autres tributs perçus des paroisses. En 1375 sous le pontificat de Grégoire XI le Chapelain de Roumengoux (Romengosio), est taxé à hauteur d’une demi procuration de soixante dix livres. (5)

Saint Martin de Roumengoux dépendait étroitement de la paroisse de Mirepoix, c'était une annexe. Le 02 novembre 1490 L'Assemblée Capitulaire (Chapitre cathédral) accorde au Chanoine Sacristain Peyre et à ses successeurs les revenus de l'église Saint Martin de Roumengoux. Il recevait une prébende de 30 livres. (6)
 
NOUVEAU DIOCESE DE PAMIERS
Après la Révolution le diocèse de Mirepoix est démembré. Roumengoux dépend à nouveau de Pamiers.
 
EGLISE PAROISSIALE
Une nouvelle église bâtie sur la hauteur de Roumengoux se substitua à celle du cimetière. Elle était assez exiguë et basse. Aussi en 1869, le conseil de fabrique sous la présidence de Jean Taillefer, avec l'aval de la municipalité représentée par le maire François Bilhard, entrepris de la reconstruire.(7)
 

 

 


SOURCES
(1)  Carte de France levée par ordre du Ministère de l'intérieur, feuille XVI-36, édition Hachette, 1893
(2)
  Toponymes St Martin, Mémoire Sté Archéologique de Touraine, Tome LXII-1997, Jean Mary Couderc
(3)
 Le livre du Prévôt de Toulouse, Douais Célestin, Paris, 1887
(4)
  Annales de Pamiers, Pièces Justificatives (II), J.M. de Lahondes, Privat, 1882, Toulouse
(5)
  Jean Marie Vidal, Documents pour servir à dresser le pouillé de la province ecclésiastique de Toulouse au XIV siècle, Foix, Vve Francal, 1900, p73 – Collectoriae tt234 ff 94-105
(6) Abbé Eugène Ferran, Le Chapitre Cathédral de Mirepoix (1318-1790)
(7) Financement des réparations de l'église de Roumengoux en 1869, Gérard Taillefer

 


Retour page d'accueil Roumengoux

mail to : Robert Faure

ISSN : 1626-0139

Mise à jour : 06/12/2004